Construction de l’école

Depuis la création de l’association en 2000, l’école élémentaire a été progressivement  construite , aujourd’hui elle comprend : 6 classes, 1 bureau magasin, des latrines.

Pour améliorer les conditions de vie des enseignants, 5 logements  de fonction dont celui du directeur ont été financés par les Briques pour l’Avenir.

L’école s’est enrichie d’un collège de 4 classes financé par des ressortissants du village installés en Espagne et de 3 écoles élémentaires construites par les habitants dans les hameaux de Niamé.

En 2018/2019 des travaux d’amèlioration des bâtiments ont été réalisés dans les écoles des hameaux :

  • A Kawalé crépissage des murs en ciment pour protégés le banco des intempéries
  • A Krimalé construction en banco consolidé d’une 3ème classe

Projets pour 2020 :

  • Crépissage des murs pour l’école de Komala
  • Construction de 2 logements de fonction à Niamé
  • Construction de 3 blocs de 3 latrines pour les 3 écoles des hameaux

        Fonctionnement de l’école

Dans les textes la scolarité est obligatoire pour les filles et les garçons à partir de 6 ans. Dans la pratique cette loi peut difficilement être appliquée.

La scolarité élémentaire dure 6 ans. Au Mali, la langue officielle et administrative est le français; les apprentissages se font donc en français. Pour les élèves c’est d’une grande difficulté car en famille, au village, tous parlent le malinké.

En 2018, une expérience pour 5 ans est mise en place : les premiers apprentissages de base (lire et écrire) se font dans la langue maternelle, le français étant introduit progressivement au fur et à mesure des années pour atteindre 100% à l’entrée au collège.

La gestion locale de l’école est assurée par un Comité de Gestion scolaire( C.G.S.) composé de parents élus et de représentants de la municipalité. Les frais de scolarité (2019/2020 : 6000 Fcfa.) + 1000 Fcfa lors de l’inscription sont payés par les parents au C.G.S qui gère :

  • L’embauche et la rémunération des enseignants contractuels
  • L’entretien des bâtiments avec la Mairie
  • L’achat des fournitures scolaires (livres, crayons, craie …)

Année 2019/2020 Les effectifs pour le secteur de Niamé (Niamé centre, écoles de Komala, Krimalé, Kawélé

  • Pour l’année 2019/2020les effectifs sont les suivants :
    • Niamé 1er cycle : 133 élèves dont 46 filles et 72 garçons. 3 enseignants
    • Niamé 2ème cycle : 97 élèves dont 25 filles et 72 garçons. 6 enseignants
    • Kawalé 1er cycle : 41 élèves dont 18 filles et 23 garçons. 2 enseignants.
    • Krimalé 1er cycle : 60 élèves dont 24 filles et 36 garçons. 3 enseignants
    • Komala 1er cycle : 104 élèves dont 49 filles et 55 garçons. 3 enseignants

Soit 436 élèves scolarisés sur le secteur.

L’effectif des élèves est stable par rapport à l’année dernière , en revanche il manque 3 enseignants pour le 1èr cycle de Niamé

  • Le nouveau et jeune directeur n’est pas déchargé de cours. Il est responsable fonctionnement pédagogique de l’ensemble des écoles.
  • En 1èr cycle, il faudrait 2 ou 3 enseignants supplémentaires.
  • On peut noter un bon résultat pour le DEF qui est supérieur à la moyenne nationale. En 2018/2019 il y a eu de fortes perturbations dans l’organisation des cours en raison de grèves qui ont duré près de 4 mois.

Recrutement et rémunération des enseignants  

Il existe trois statuts pour les enseignants :

  • Ceux formés dans les Instituts de Formation des Maîtres (IFM)  nommés et rémunérés par l’état
  • Ceux formés dans les IFM recrutés et rémunérés  par la collectivité territoriale
  • Les contractuels recrutés et rémunérés par le CGS. Ils suivent des formations professionnelles et peuvent demander leur intégration dans la fonction publiques après un certain nombre d’années de  service.

Plus il y aura d’enseignants fonctionnaires, plus la charge des frais de scolarité diminuera pour les familles. C’est la raison pour laquelle nous appuyons régulièrement les démarches des enseignants contractuels auprès des instances de l’éducation nationale malienne.